Une journée pour réinventer un monde meilleur : Un monde plus sûr, un monde de paix pour chaque enfant.

Temps de lecture : 3 minutes

Je me souviens quand j’étais enfant, j’étais beaucoup réservée, pas très bavarde et assez timide. C’est sûrement dû au cadre familiale dans lequel j’ai grandi.

Je me rends compte aujourd’hui, de la chance que j’ai eu de grandir dans un environnement sain auprès de ma famille bien qu’ayant faite mes premiers pas et toute mon enfance dans une décennie assez tendue de notre pays.

 En effet, lors de la crise de 2002, j’avais à peine 3 ans. Mais plus tard, mes parents m’ont raconté avoir marché plus de 32 km de Bouaké à notre village Yrassuenou. Et nous nous sommes, quelques temps après, retrouvés à Yamoussoukro en tant que déplacés de guerre. Mon père, laissant son travail à Bouaké, se retrouva à Abidjan pour d’autres fonctions afin d’être plus en sécurité et assurer les besoins de la famille.

Cette crise a donc créé un fossé dans ma famille. Faisant d’abord de nous des déplacés de guerre, laissant nos biens à la merci des pilleurs, m’empêchant ensuite de faire l’école maternelle et enfin, me faisant grandir presque loin de mon père…

Aujourd’hui, je suis mélancolique face à ces années antérieures et je me dis que beaucoup de choses auraient pu être différentes, si j’avais eu la chance de grandir dans un pays en paix.

Aujourd’hui, 20 Novembre, c’est la journée mondiale de l’enfance, et je me demande si nous pourrions assurer un monde plus sûr, un monde de paix à nos petits frères, à nos enfants  et futurs enfants…

Je n’ai pas d’assurance pour répondre positivement à cette question vu les derniers événements qu’a connu notre pays et toutes les calamités qui s’abattent sur le monde.

Mais je reste confiante, du fait qu’au milieu de tous ces désastres, il ya forcément une graine d’espoir. Et pour moi, cette graine, aujourd’hui, ce sont les enfants.

Alors, ils méritent bien cette journée en leur honneur.

Tous les enfants du monde entier peu importe leurs différences, ont des droits. Et en plus de ces droits, ils méritent de grandir dans un environnement sain, propice et idéal pour réinventer un monde meilleur à leur façon.

Tous les enfants méritent de grandir dans un monde sans guerre, dans un monde sans viols, dans un monde sans violences verbales et physiques.

Tous les enfants méritent de grandir dans un environnement où le respect de leurs droits est la priorité des adultes.

Parce que ce sont les enfants d’aujourd’hui qui feront le monde de demain, c’est aujourd’hui que nous devons commencer à réinventer un monde meilleur pour chaque enfant.

Merci à toutes ces organisations et personnes, particulièrement l’UNICEF, qui œuvrent chaque jour pour offrir un meilleur monde à tous les enfants.

Et vous ? Que faites-vous pour permettre aux enfants de votre entourage de grandir dans un environnement sécurisé ? N’hésitez pas à répondre en commentaire et surtout partagez l’article sur vos réseaux sociaux.

7 Thoughts to “Une journée pour réinventer un monde meilleur : Un monde plus sûr, un monde de paix pour chaque enfant.”

  1. AvatarBintou

    Vous êtes une modèle pour la jeunesse !femme de valeur De valeurs !tous en bleu pour le sourire d’un enfant Espoir de demain !❤️🙏🏽

  2. AvatarKokora Akissy odelia

    Je ne sais quoi dire… je suis épatée par tes mots frangine. Que Dieu achève ce qu’il a si bien commencé. Vive la paix dans notre pays. 🙏💕💓💓💓Moi mon rêve c’est de créer plus tard un cadre pour les enfants (orphelins, démunie, etc). En créant ce cadre je vais aider nos petits frères et sœurs. Le monde de demain c’est eux que Dieu m’aide à le faire🕊🕊🕊

  3. AvatarHoussou Didier

    La simplicité de tes articles me fascine toujours.

  4. AvatarDiarra

    je souhaite que tu devienne la gagnante de miss 2.0 parce que tu est la meilleure.

  5. AvatarBamba

    Je ne me suis jamais lassé de lire tes articles en raison de leur originalité et leur clarté. Merci Beaucoup Marlu.Courage et félicitations à toi. Pour répondre à ta question, je dirai qu’en plus de porter ces enfants dans mon coeur, je leur donne de petits conseils à chaque fois que l’occasion m’est donnée. C’est le moins qu’on puisse faire. Merci !

  6. AvatarMamadou

    Du courage ma soeur. je vous lis depuis Bamako. je suis malien j’avoue que j’apprecie beaucoup ton courage. Continuez comme ça, le meilleur est à venir.

  7. Mettre fin a l’augmentation de la pauvrete touchant les enfants et garantir un relevement qui n’exclut personne. Redoubler d’efforts pour proteger et aider les enfants et les familles confrontes a un conflit, a une catastrophe ou en situation de deplacement.

Leave a Comment